Accueil

À propos

Nous joindre

Nouvelles

Bilan du mois de mai

Crédit photo : page FB de la SOPFEU
10 juin 2024
La rédaction

Malgré un début de saison relativement occupé, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) n’a dénombré que 68 feux de végétation ayant affecté 79,1 hectares de forêt au cours du mois de mai, alors que la moyenne des dix dernières années en compte plus du double, avec 148 feux pour une superficie de 337 hectares brûlés.

Le mois de mai s’est avéré plus humide que la normale et rythmé par une alternance de quelques jours de beau temps consécutifs, suivis d’orages et précipitations en grandes quantités. Bien que la météo explique en partie l’écart de feux enregistrés par rapport à la moyenne, la SOPFEU constate que le souvenir de la saison 2023, de même que l’importante campagne publicitaire en cours, ont eu un impact concret sur le niveau de sensibilisation du public en favorisant, de façon significative, la diminution du nombre de feux dus à la négligence humaine.

Ainsi, l’impact des conditions météorologiques, calculé à l’aide de l’indice de sévérité cumulé pour la période, permet de constater que nous aurions pu nous attendre à 40 feux de forêt de plus avec la météo observée au cours du dernier mois.

Les principales causes de feux demeurent tout de même les mégots de cigarettes jetés par terre (12 incendies représentant 17,6 % des feux), les feux de camp mal éteints (neuf incendies représentant 13,2 % des feux) et les brûlages de rebut (sept incendies représentant 10,3% des feux).

Fait à noter, toujours selon le communiqué de la SOPFEU, 16 incendies (23,5 %) ont été causés par des fils électriques, dont un incendie dans le Témiscamingue ayant engendré à lui seul près de la moitié des superficies brûlées au cours du mois de mai. Du côté des feux de cause naturelle, on dénombre six feux foudre (8,9%).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Dossier caribou: consultations prolongées

Dossier caribou: consultations prolongées

Québec annonce que la consultation publique, ainsi que la consultation distincte des communautés autochtones, sur les deux projets régionaux annoncés en avril dernier, qui devaient se ...
Cimenterie : la Santé publique se fait rassurante

Cimenterie : la Santé publique se fait rassurante

La Santé publique de la Gaspésie-les-Îles se fait rassurante quant aux émanations récentes en provenance de la cimenterie St-Mary’s qui est située à Port-Daniel. Une trentaine de ...